Médecine nucléaire

Description de travail

Fourchette salariale :
58 000$ à 94 000$

Cours recommandés au secondaire
N / A

Votre travail de technologue en médecine nucléaire consiste à préparer des produits radiopharmaceutiques, à effectuer le contrôle de la qualité des caméras, à administrer les doses aux patients et à effectuer l’imagerie diagnostique. Vous devez :

  • préparer les produits radiopharmaceutiques;
  • effectuer le contrôle de la qualité des produits radiopharmaceutiques;
  • effectuer le contrôle de qualité des caméras;
  • expliquer l’intervention aux patients;
  • administrer des doses diagnostiques et thérapeutiques;
  • positionner le patient pour la prise de clichés;
  • installer la caméra et l’équipement connexe;
  • obtenir des clichés des patients;
  • évaluer la qualité de l’image et de l’intervention;
  • traiter les clichés à l’aide de logiciels spécialisés;
  • fournir des soins aux patients;
  • maintenir un environnement sécuritaire pour vous et votre patient;
  • aider à la formation des étudiants.

Vous travaillerez dans un hôpital ou une clinique privée. Il existe de nombreuses installations de médecine nucléaire au Canada. Au Manitoba, il y a un hôpital à Brandon et quatre hôpitaux à Winnipeg. Votre formation comprend : Le programme de médecine nucléaire, d’une durée de deux ans. À l’heure actuelle, les étudiants du Manitoba font une année d’études à Calgary au Southern Alberta Institute of Technology, suivie d’un stage d’un an dans les hôpitaux de Winnipeg.

Pour connaître les exigences d’admission officielles, consultez le site www.sait.ca. Les étudiants peuvent entrer directement après avoir obtenu un diplôme d’études secondaires et une note d’au moins 60 % dans les matières suivantes :

  • Arts de la langue anglaise 30-1 (équivalent à arts de la langue anglaise 40S, 2 crédits);
  • Mathématiques pures 30 ou mathématiques 30-1 (équivalent à calcul 45A ou à mathématiques avancées 45A), ou une note d’au moins 70 % en mathématiques 30-2;
  • Chimie 30 (équivalent à chimie 40S);
  • Biologie 30 ou physique 30 (équivalent à biologie 40S ou physique 40S), ou mathématiques 31.
  • Tous les candidats doivent démontrer qu’ils maîtrisent l’anglais avant l’admission, y compris les étudiants ayant fait leurs études au Canada.

La profession offre les avantages suivants :

  • Aider les gens :
    Une carrière dans le domaine des soins de santé permet d’aider de nombreuses personnes. La médecine nucléaire joue un rôle important dans l’établissement d’un diagnostic et le traitement de certaines pathologies.
  • Variété :
    Cette profession exige de travailler avec d’autres professionnels de la santé et des patients et d’utiliser une base de connaissances pour accomplir les tâches requises. Cela permet de mettre à profit ses aptitudes interpersonnelles et ses aptitudes techniques. Les différents domaines de la médecine nucléaire dépendent de compétences différentes.
  • Amélioration continue :
    Les technologues en médecine nucléaire bénéficient d’un soutien pour améliorer leurs compétences et leurs connaissances. Il est possible de participer à des projets spéciaux, d’assister à des conférences ou à des séminaires et de suivre des cours supplémentaires.
  • Progrès technologiques :
    Le domaine de la médecine nucléaire a connu beaucoup de progrès récemment, notamment dans les secteurs suivants : tomographie par émission de positrons (TEP)/ tomographie par ordinateur, tomographie par émission de positrons/imagerie par résonance magnétique (TEP-IRM) et tomographie d’émission monophotonique (TEMP)/ tomographie informatisée. La technologie continuera de progresser. Cela permet aux technologues de continuer à apprendre et de faire évoluer leurs responsabilités quotidiennes.
  • Travail d’équipe :
    Les technologues en médecine nucléaire mettent à profit leurs compétences en communication et en relations interpersonnelles pour travailler en équipe afin d’offrir les meilleurs soins et traitements possibles au patient.
  • Possibilité d’avancement :
    Les installations de médecine nucléaire sont situées un peu partout au Canada, mais le nombre de sites est fondé sur la population. En général, la plupart des services comptent de nombreux technologues généralistes et un nombre moins élevé de postes de niveau supérieur, comme technologue principal, responsable de la radioprotection, technologue responsable, technologue en chef, enseignant clinique et gestionnaire. Après avoir acquis suffisamment d’expérience de travail, les technologues en médecine nucléaire peuvent obtenir un emploi à l’extérieur des services de médecine nucléaire. Les établissements postsecondaires, les bureaux de radioprotection ou la Commission canadienne de sûreté nucléaire en sont quelques exemples.
  • Vaste gamme d’interventions :
    La plupart des services de médecine nucléaire effectuent une vaste gamme d’interventions. Habituellement, un technologue effectue différentes rotations. Par exemple, une semaine, un technologue peut se concentrer sur l’administration de doses, la semaine suivante, il peut se concentrer sur l’imagerie cardiaque ou l’imagerie osseuse ou réaliser une grande variété de procédés d’imagerie au moyen d’une caméra. Certains services incluent également l’imagerie de la densité osseuse ou la tomographie par émission de positrons (TEP). Une grande partie des patients sont des patients en cardiologie ou en oncologie. Il existe une grande variété de patients, notamment des adultes, des enfants, des patients externes et des patients hospitalisés.

Cette profession présente les défis suivants :

  • Stress :
    Comme pour toute profession, les technologues en médecine nucléaire peuvent parfois travailler dans des conditions stressantes. Les technologues s’efforcent de respecter les horaires pour éviter que le prochain patient n’attende. En milieu hospitalier, les technologues travaillent parfois auprès de patients souffrants ou ayant un mauvais pronostic. Les technologues en médecine nucléaire qui réussissent trouvent utile de communiquer efficacement avec leurs collègues, leur famille et leurs amis et de maintenir un mode de vie sain.
  • Exigences physiques :
    Le titulaire du poste doit se tenir debout et marcher ainsi que soulever et déplacer des patients et de l’équipement. Les technologues en médecine nucléaire trouvent que l’endurance physique requise peut être exigeante. Le maintien d’un mode de vie sain permet de bien maîtriser cet aspect.

Pour en savoir plus sur cette profession et sur le programme de technologie de la médecine nucléaire, veuillez communiquer avec :

Service de médecine nucléaire
Stephanie Rossi
Enseignante clinique/responsable de la radioprotection
Centre des sciences de la santé – Soins communs Winnipeg
Winnipeg (Manitoba)
Tél. : 204-787-3848
Courriel : srossi@hsc.mb.ca

Skip to content